Nouvelles

Les parcs nationaux se démènent pour suivre la foule

Le Memorial Day 2015, l'Utah Highway Patrol a fermé l'entrée du parc national des Arches.

Arches National Park Crowds

La file de voitures en attente d'accès dépassait un mile de long, ce qui créait un danger pour la circulation alors qu'elle reculait sur la route 191 américaine. Au début du sentier Devils Garden, 300 voitures ont été calées dans 190 espaces, et sur la route de Delicate Arch, le symbole officieux de l'état de l'Utah, des voitures garées ont doublé les deux côtés de la route sur un demi-mile menant au parking.



Le nombre de visites à Arches, qui pendant une décennie a augmenté lentement et régulièrement, d'environ 2 à 3% par an, a bondi de près de 20% depuis que l'Office du tourisme de l'Utah a lancé sa campagne de marketing des parcs nationaux `` Mighty 5 '' au printemps. de 2013.

Dans les États, quatre autres parcs nationaux - Canyonlands, Zion, Bryce et Capitol Reef - des milliers de touristes bloquent les stations d'entrée, submergent le personnel du centre des visiteurs et envahissent le paysage lui-même à la recherche d'un endroit pour se garer.



'Ce n'est pas l'expérience que les gens attendent, ni l'expérience que nous voulons offrir', explique Kate Cannon, directrice du Southeast Utah Group, qui comprend Arches et Canyonlands.

Campagne touristique extrêmement réussie

Il ne fait aucun doute que la campagne «Mighty 5» a connu un succès remarquable, introduisant des gens du monde entier aux merveilles naturelles de l'Utah et permettant à l'État de profiter de sa beauté pittoresque.

Mais l'augmentation massive du tourisme a laissé les responsables de Park Service se démener pour gérer la foule sans endommager le paysage. Après tout, le mandat de l'agence est de `` conserver les paysages, les objets naturels et historiques ... par des moyens qui les laisseront intacts pour les générations futures '', et pas simplement de permettre aux parcs de fonctionner comme des moteurs économiques pour les communautés voisines.

moab crowd

Les responsables du tourisme d'État ont conçu la campagne «Mighty 5» en 2012. Comme Vicki Varela, directrice de l'Office du tourisme de l'Utah, aime à le dire, «Mère Nature a joué les favoris» avec le paysage emblématique de roches rouges du sud de l'Utah, et l'État est impatient de partager avec le reste du monde.



glacières igloo marine elite

La campagne primée a généré près de 375 000 visites entre mars et décembre 2013 et a rapporté 126 $ pour chaque dollar investi. Pour Arches, cela s'est traduit par une augmentation d'un peu plus d'un million de visiteurs à 1,3 million cette année-là, un nombre qui devrait dépasser 1,5 million d'ici la fin de 2015.

«Cela a connu un succès retentissant», dit Varela à propos de la campagne. «En Europe, le Mighty 5 est désormais sur la liste de tous les goûts».

Plus de touristes, plus d'argent

La campagne a été une aubaine pour les villes portes d'entrée des parcs, dont beaucoup sont passées des industries extractives à une économie touristique au cours des dernières décennies. Selon une étude réalisée en 2015 par Headwaters Economics à but non lucratif, les visiteurs d'Arches et de Canyonlands à proximité ont généré plus de 145 millions de dollars pour Moab en 2014. Cette même année, les visiteurs du parc national de Zion ont dépensé plus de 170 millions de dollars dans la ville beaucoup plus petite de Springdale.

Le surintendant du parc national de Zion, Jeff Bradybaugh, reconnaît l'importance des parcs pour l'économie locale, mais a déclaré que l'augmentation du nombre de visiteurs met à rude épreuve le personnel et les infrastructures du parc et menace les ressources naturelles - créant même un danger pour la sécurité publique dans certaines des attractions les plus populaires. À Angels Landing à Zion, les foules font la queue le long d'une crête de crête exposée tout en s'accrochant à une ligne de sécurité à 1500 pieds au-dessus du fond du canyon.

Aux Emerald Pools, les gens se croisent régulièrement pour se faire une place pour profiter du paysage, et le système de navette des parcs, mis en place en 2000 pour réduire la congestion des véhicules dans le canyon, est désormais régulièrement débordé, avec jusqu'à 120 personnes entassées autobus conçus pour accueillir 68 personnes.

«Je ne pense pas que nous soyons dans une situation durable», déclare Bradybaugh.

Mises à jour de l'infrastructure Moab?

Les autorités nationales, locales et fédérales conviennent que la congestion est un problème mais affirment que, d'un point de vue économique, c'est mieux que de ne pas avoir de visiteurs. La plupart préfèrent trouver de meilleures façons de gérer les foules plutôt que de chercher à les décourager, et l'idée de déterminer la capacité de charge réelle des parcs s'est jusqu'à présent avérée impopulaire.

Crowds walk around Delicate Arch in Arches National Park near Moab, Utah; photo by arbyreed/CC Flickr

À Moab, où les responsables du parc ont demandé des suggestions à la communauté locale, une gamme de solutions possibles sera publiée pour commentaires publics plus tard ce mois-ci. En plus de construire plus de parkings, de routes et de stations d'entrée, la proposition comprend un système innovant de `` chronométrage d'entrée '' ou de réservation en ligne qui encouragerait les visites à des heures moins fréquentées et attirerait davantage l'attention sur certaines des destinations les moins populaires.

Cannon dit que le système prendrait un certain temps pour s'y habituer, mais que ce serait mieux que de passer une heure en ligne puis une autre heure à chercher une place de parking ». Notre principale préoccupation est d'améliorer l'expérience des visiteurs », dit-elle.

galerie de toit tesla modèle x

Colin Fryer, propriétaire du Red Cliffs Lodge et de trois autres hôtels à Moab, affirme que la gestion de l'expérience des gens n'est pas la responsabilité des services du parc. Il s'oppose au système de réservation. «Tout ce que vous faites pour rendre les choses plus difficiles pour les gens, c'est comme installer une barricade», dit-il. 'C'est une idée peu accueillante, et ce ne serait pas bon pour les affaires à Moab'.

Au lieu de cela, Fryer préconise la construction de plus de parkings ainsi que le pavage de la route à travers Salt Valley, à l'extrémité nord isolée du parc, pour accueillir plus de trafic et disperser l'utilisation.

'Ils vont juste devoir accepter que ce ne sera pas une expérience vierge', dit Fryer. «Les gens doivent conduire, prendre leurs photos, laisser de l'argent et partir. Ce sont ces personnes dont nous devons améliorer l'expérience ».

caisse de chien pour camion

Détruire la solitude

Scott Groene, directeur exécutif de la Southern Utah Wilderness Alliance, estime que les parcs nationaux ne devraient pas être utilisés simplement comme des pièges à touristes locaux. Il soutient la recherche d'alternatives aux automobiles (un système de navette a été proposé, mais jugé trop coûteux) et la mise en place de limites de visites quotidiennes.

Paver la route de Salt Valley est une mauvaise idée, dit-il, et déplacer de plus grandes foules dans l'arrière-pays ne ferait que fragmenter l'habitat et détruire la solitude, tout en augmentant les coûts de gestion et de sauvetage.

«Reining dans la campagne de promotion de Mighty 5 fait également partie de la solution», explique Groene.

À mesure que les paysages pittoresques deviennent plus commercialisés et que les communautés de passerelle continuent de croître, le National Park Service peut se retrouver dans une situation impossible.

Cannon et Bradybaugh affirment tous deux que la protection de l'expérience des visiteurs est une préoccupation majeure, et ils comprennent l'importance économique des parcs nationaux pour les communautés locales. «C'est vraiment une question de durabilité», explique Bradybaugh. «Nous ne pouvons pas toujours construire plus d'installations». Bradybaugh dit que son personnel envisagera des solutions possibles au cours de la prochaine année, cherchant à déterminer quelles sont les «conditions souhaitées», sans prendre de décisions prédéterminées.

Cannon note le conflit souvent inhérent entre la protection des ressources naturelles et culturelles et la fourniture d'une expérience aux visiteurs. «C'est formulé comme une question scientifique, mais c'est vraiment un jugement de valeur.

Combien de personnes peuvent être ici et profiter encore des valeurs que le parc a été créé pour fournir? elle demande. «Mais c'est tellement merveilleux d'avoir ces endroits incroyablement beaux et culturellement riches pour les gens. Cela vaut la peine de se débattre avec ces questions ».

Utah-Mighy-5-Visitation

National-Park-Visitation-Over-Time

-Cet article a été initialement publié dans High Country News, HCN.org. AuteurEric Trenbeath est un écrivain basé à Moab, dans l'Utah. Graphiques réalisés avec les données du National Park Service par Paige Blankenbuehler, stagiaire éditorial pour High Country News.